CCFD-terre solidaire

lettre de Mgr Blaquart

Orléans, le 22 janvier 2018

 

 

Chers Frères,

 

 

Nous allons entrer en Carême le 14 février prochain pour cheminer jusqu’à Pâques. Pour bon nombre de chrétiens, faire le premier pas sur ce chemin peut paraître difficile, tant les cris du monde nous submergent. Face à la guerre, face à l’extrême pauvreté, face aux drames des migrants ou aux triomphes de l’injustice, le repli sur soi, l’indifférence ou le cynisme sont des tentations bien réelles.

 

Par sa campagne, le CCFD-Terre Solidaire souhaite accompagner les communautés chrétiennes sur ce chemin de conversion et d’espérance qu’est le Carême, en faisant le lien avec la solidarité internationale.  Au travers de ses propositions d’animation sur le thème « Avec nos différences, tissons une terre solidaire », le CCFD-Terre Solidaire propose de vivre les trois dimensions du Jeûne, de la Prière et du Partage en ouvrant notre regard à la différence et aux sœurs et frères les plus lointains. 

 

Les membres du CCFD-Terre Solidaire sont à votre service pour vous présenter l’ensemble des outils à disposition des équipes pastorales et liturgiques et dialoguer avec vous de la manière dont ils peuvent envisager d’animer la campagne de Carême.

 

 La collecte du 5ème dimanche, le 18 mars 2018, reste le point d’orgue de cette campagne, car elle permet à l’Eglise de France de manifester concrètement sa solidarité envers les plus pauvres, partout dans le monde. C’est dans cet esprit que le Conseil National de la Solidarité et de la Diaconie vous invite à faire bon accueil au CCFD-Terre Solidaire pour cette collecte. 

 

En lien avec les mouvements et services d’Eglise qui constituent sa collégialité, le CCFD-Terre Solidaire va organiser de multiples animations locales, notamment à l’occasion de la venue de partenaires, grands témoins de différents pays, entre le 10 et le 25 mars, selon les lieux.

 

Le CCFD-Terre Solidaire espère ainsi contribuer à soutenir ce temps fort de vie spirituelle et liturgique qu’est le Carême.  Merci par avance de votre soutien.

 

Fraternellement,

 

Mgr Jacques BLAQUART

Evêque d’Orléans

Président du Conseil National de la Solidarité et de la Diaconie

Bonjour et bonne année 2018,
Pour bien commencer cette année et préparer le carême, nous avons le plaisir de vous rappeler notre cordiale invitation:

L'Equipe d'Animation d'Aix et Arles

 

Ccfd

 

Résultat de recherche d'images pour "ccfd images"

 

 

"Ton Dieu n'est-il pas lui aussi un migrant?"

 

Une petite fille prénommée Gélila est née, en juin 2016, à bord d’une frégate néerlandaise,
au cours d’une opération de sauvetage en Méditerranée. C’était dans une mer déchaînée à
150 Km au Sud-Ouest de la Grèce. La jeune maman fuyait l’Érythrée, son pays natal, soumis
à l’une des dictatures les plus sanglantes de l’Afrique subsaharienne.
 

il y a 2000 ans, un petit garçon prénommé Jésus est né à Bethléem, dans des conditions
très précaires : une mangeoire d’animaux pour berceau. Après le départ des Mages, un
ange dit en songe à Joseph de fuir pour échapper à un péril mortel : «Lève-toi, prends le
petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, Hérode veut le faire mourir.»


En 2016, selon le HCR*, ce sont chaque jour quelque 300 réfugiés qui arrivent sur les côtes
Italiennes, sans compter tous ceux qui périssent en mer. (Près de 3800 migrants ont
trouvé la mort en mer en 2016) Et il faut y ajouter tous ceux qui fuient les violences du
Moyen-Orient (Syrie, Irak, Yémen, Afghanistan).


La Genèse nous raconte l’histoire de Joseph, l’un des 12 fils du patriarche Jacob, faisant
venir son père et ses frères en Égypte lors d’une terrible famine en Canaan, pour leur
fournir le blé dont ils ont besoin pour survivre


Depuis janvier, selon l’ONU** un million de migrants sont arrivés en Europe. Il s’agit du flux
migratoire le plus important depuis la Seconde Guerre mondiale. Tous ces migrants
commencent une grande errance, perdus entre la recherche de papiers et le droit de vivre
quelque part. La plupart du temps ils sont rejetés.


Le peuple hébreu qui avait pris racine en Égypte est brutalement réduit en esclavage par
Pharaon qui redoutait que les Hébreux ne deviennent trop nombreux et trop puissants.
Le grand remplacement dirait-on aujourd’hui ! Moïse prend l’initiative d’un difficile
retour au pays des ancêtres. Histoire d’une pénible errance de 40 ans dans le désert.


Noël 2016 ! nous tous : chrétiens, qui nous revendiquons de ce migrant, Jésus de
Nazareth, musulmans, juifs ou non croyants et tout simplement tous HUMAINS,
comment pouvons-nous accepter que d’autres humains manquent de tout ?
 

Une étoile a brillé
Les bergers allèrent voir et trouvèrent le nouveau-né. Pour eux, c’était une merveilleuse
rencontre.
Les rois mages ont apporté des présents.


Ton Dieu, n’est-il pas lui aussi un migrant ?
Des étoiles brillent encore.
-L’Aquarius de SOS Méditerranée a sauvé près de 8000 personnes
-Les associations de tous bords, des personnes luttent quotidiennement depuis des années à
Calais et ailleurs aux côté des sans abris. Là, ils sont écoutés, respectés et prennent leur
place dans la société. Ils peuvent exprimer leur soif de dignité.
-A Saint-Étienne, le collectif citoyen «Que personne ne dorme à la rue » rassemble plus de
1000 bénévoles qui luttent pour accompagner une centaine de familles et jeunes isolés sur
tout le département.
-A Valfleury, après des polémiques locales sur l’arrivée des migrants de Calais, de
nombreuses initiatives de solidarité ont vu le jour. (Quelque 160 bénévoles et des
associations). Pas d’or, de myrrhe ou d’argent, mais des vêtements, du temps,
l’enseignement du français, des traductions, des marches, des visites, des sorties…
Le CCFD - Terre Solidaire s’attaque aux causes structurelles de la faim et de la
misère avec ses trois leviers : les associations partenaires, là-bas, les actions de
sensibilisation du public et de plaidoyer au-près des décideurs, ici : cela implique
une lutte constante contre les injustices et pour le respect des Droits de l’Homme et
des peuples. Son objectif est de permettre à tous les humains à travers le monde, de
vivre dignement chez eux.
Mais, des situations dramatiques conduisent des populations à migrer par
obligation de survie :
- Le CCFD Terre Solidaire soutient des associations d'aide aux migrants dans les
pays d'origine et de passage (Syrie, Liban, Niger..)
- Il nous lance un message :
« Chacun a le devoir de venir en aide à ces humains qui sont en déshérence près de
nous ».
Quand, chacun à notre mesure, nous sommes accueillant à ces hommes, femmes,
enfants en déshérence près de nous, c’est une étoile que nous faisons briller » et c’est
un peu d’espoir qui vient de naître …
En ce temps de Noël 2016 et pour toute l’année 2017,
faisons briller des étoiles.

* HCR : Haut Commissariat pour les réfugiés,
** ONU : Organisation des Nations Unies
Construisons des ponts
pas des murs
La fraternité a de l’avenir

 
 
 
     
 
CCFD-Terre Solidaire
Favorisez l'économie solidaire au Niger ! Actuellement, 2,5 MILLIONS DE NIGÉRIENS souffrent d’insécurité alimentaire.
Face à cette situation inquiétante, NOTRE PARTENAIRE SOUTIENT DES COOPÉRATIVES pour développer la production de riz.

VOTRE DON aujourd’hui va permettre de nouvelles actions pour enrayer la crise alimentaire.
EN SAVOIR PLUS JE FAIS UN DON
     
  De trop nombreuses familles rurales ne disposent plus que de deux ou trois mois de réserves dans leurs greniers, pour tenir jusqu’à la récolte suivante. La baisse des pluies due au changement climatique, l’exode rural et les déplacements de populations fuyant les attaques du groupe armé Boko Haram ne font qu’aggraver la situation.

Pour faire face aux besoins et ne pas tomber dans le piège d’une importation massive de produits alimentaires de base, il est crucial de rendre les populations locales actrices de leur sécurité alimentaire.
 
     
     
  Développement d’une filière rizicole, aménagements
hydro-agricoles, mutualisation des initiatives
 
  RASSEMBLONS NOS FORCES  
  pour développer les projets qui feront reculer la faim !  
     
     
 
Soutenez le combat que mène le CCFD-Terre Solidaire avec son partenaire FUCOPRI (Fédération des Unions des Coopératives des Producteurs de Riz) pour développer une vraie filière de production et de commercialisation nationale de riz.

Faites grandir le nombre de familles rurales pouvant vivre dignement de la vente de leurs cultures, tout le long du fleuve Niger.
Soutenez cette dynamique qui permettra aux Nigériens de nourrir le Niger !

Grâce à votre don, de nouvelles coopératives pourront rejoindre les 37 membres de FUCOPRI et garantir ainsi la sécurité alimentaire de davantage de familles.

Ensemble, faisons de notre monde une terre d’humanité.
Merci pour votre générosité.


Guy Aurenche
Président du CCFD-Terre Solidaire
  Pour une famille, adhérer à FUCOPRI, c'est la garantie d'une entraide mutuelle.
 
     
Je fais un geste contre la faim JE DONNE Je peux déduire ce don de mes impôts
     
  EN SAVOIR P LUS  
     
 
     
 
TOUS HUMAINS CONTRE LA FAIM