c'est mon Père

C’est mon Père

a la mémoire de papa décédé ce 26 fevrier apres avoir fete ses 108ans entouré de sa famille...

 

Peut-être connaissez-vous cette histoire. Un cascadeur se prépare à traverser les chutes du Niagara sur un  fil de fer. Le public est confiant qu’il va réussir. Après avoir relevé son défi, le cascadeur demande au public :  « croyez-vous que je peux refaire celà  les yeux bandés ?     __oui, répond la foule. __Alors  ,qui veut monter sur mes épaules ? »

On n’entend que le bruit de l’eau .Soudain ,une voix brise le silence : »moi ,je veux y aller »

C’est un très jeune enfant. Les gens le laissent passer. « Sais-tu ce que tu fais, n’as-tu pas peur ?__Bien , non,  c’est mon papa »

Cette confiance filiale permet toutes les audaces. Il en est ainsi de  la prière et de nos recherches de Dieu qui se vivent parmi les préoccupations les plus diverses. Nous avons parfois l’impression de traverser la vie sur un fil, les yeux bandés, avec la peur au ventre. Nous oublions que Dieu veille sur nous comme le plus tendre des pères, qu’il nous porte sur ses épaules. Pourquoi ne pas lui dire « Prends pitié de moi, aide-moi, pose sur moi ton regard de bonté, libère- moi… »

La prière est un acte de foi qui renouvelle notre confiance en l’amour de Dieu dans les circonstances ordinaires de la vie, au bureau ou à l’usine, à la maison ou dans la rue, en répondant au téléphone ou en prenant tel moyen de transport.

Ainsi on traverse la vie avec Dieu comme appui.
Ce fut l’expérience de Jésus à Nazareth, où il vécut simplement pendant une trentaine d’années. Il a appelé Dieu « Abba », papa, dans sa vie comme dans sa prière. Lorsqu’un disciple lui demande : « apprends-nous à prier, comme Jean-Baptiste l’a appris à ses disciples » (Luc,11,1)  Jésus ne répond pas en proposant une méthode de prière ou une façon de faire oraison. Il ne dit pas , par exemple, qu’il faut se tenir debout ou assis, prendre conscience de sa respiration, faire tel geste, écouter le silence, louer, demander…non ,c’est beaucoup plus simple. Jésus va leur donner un texte de prière qui contient une attitude fondamentale : la confiance filiale.

Dieu est notre père. C’est en  enfants, confiants de son amour gratuit, que nous pouvons nous adresser à Lui. Il nous portera au dessus de nos Niagara.

 

                                                        Jacques Gauthier

                                                                  Poète et essayiste ,professeur à