Mgr PONTIER

Accueil des migrants, souci des plus défavorisés: le président de la Conférence des évêques de France (CEF), Mgr Georges Pontier, a célébré vendredi "l'esprit de solidarité" contre la tentation du "repli sur soi", en ouverture de l'assemblée des évêques à Lourdes.

"Bien sûr il appartient aux états de fixer les règles" des flux migratoires, mais "quand nous voyons ces hommes, ces femmes, ces enfants, ces mineurs étrangers isolés dont le nombre ne cesse d'augmenter, (...) comment ne pas comprendre les gestes de ceux qui vivent un accueil risqué ?", s'est interrogé l'archevêque de Marseille, en se réjouissant que "l'esprit de solidarité (ne soit) pas mort dans notre pays".

"Ce n'est pas dans le repli sur soi ni la recherche des seuls intérêts nationaux ou catégoriels que l'on peut offrir un horizon de bonheur", a-t-il souligné dans son discours ouvrant l'assemblée plénière d'automne des évêques de France, qui se tient jusqu'au 8 novembre dans le sanctuaire marial pyrénéen.

A l'adresse de ceux qui "évoquent souvent les racines chrétiennes de l'Europe, les uns pour les protéger dans un espace étroit et tranquille, les autres pour s'en inspirer", Mgr Pontier a fait valoir que "le christianisme porte la vision d'une fraternité universelle de l'humanité", qui "permet de dépasser toutes les peurs".

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site