Pauvres

Martin Heidegger  : «  Etre pauvre ne signifie pas simplement : ne rien posséder, ni posséder peu, ni posséder moins que les autres. Etre pauvre signifie être privé. »

 

 

Des pauvres à aider comme on s’acquitte d’une obligation, comme on fait une bonne action, nous en aurons toujours. Mais le pain ne réjouit pas à lui seul le cœur, et les pauvres ont d’abord besoin d’aimer et d’être aimés. Avec respect, avec tendresse. Nous sommes tous des mendiants d’amour, des pauvres qui, parfois, réchauffent le cœur d’autres pauvres. Dans le registre de l’amour, il n’y a pas de pauvres et pas de riches. Bien malin est celui qui pourrait dire qui de Jésus ou de Marie, ce jour-là à Béthanie, était le pauvre ou le riche. On ne voit que deux cœurs brisés qui entrent en communion.

Eveque d'oran

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×