Veronique Fayet, Présidente nationale du Secours Catholique

« Réveillons-nous ! » par Véronique Fayet, Présidente su Secours Catholique - Journal de Denis Chautard

« Réveillons-nous ! » par Véronique Fayet, Présidente du Secours Catholique - 

Du Nord au Sud, de l'Est à l« Réveillons-nous ! » par Véronique Fayet, Présidente su Secours Catholique'

Ouest, d'un bout du monde à l'autre c'est toujours la même histoire...Des hommes et des femmes, parfois des familles entières quittent tout pour fuir la misère ou la guerre, ou les persécutions, ou les trois à la fois. Nul ne quitte son pays le cœur léger. C'est toujours un drame et un arrachement, La route de l'exil, à travers le Mexique, les déserts africains ou la Méditerranée, est toujours un chemin de souffrance où les migrants affrontent la peur, la violence, la faim, l'avidité des passeurs et parfois même la mort. Et quand ils parviennent enfin au terme de ce voyage, ils découvrent des murs ou des barbelés au sud des États-Unis, en Europe ou à Calais... Et pire encore, des murs d'indifférence !

Je n'oublierai jamais ces jeunes Iraniens qui traversaient le bidonville de Calais dans un grand silence, les yeux bandés de noir, muets de désespoir et la bouche cousue - au sens propre du terme - avec une simple pancarte : « Nous vous appelons à l'aide. « RÉVEILLEZ-VOUS ! »

Oui, réveillons-nous ! Une Europe de 450 millions d'habitants peut accueillir sans danger 1 ou 2 millions de réfugiés. Au contraire, ces hommes et ces femmes sont une chance pour l'Europe : ils ont une énergie, une vitalité, une soif de vivre et d'entreprendre qui pourraient secouer notre vieille Europe et lui redonner du souffle. Le repli sur soi, qu'il soit individuel ou collectif, est toujours mortifère. L'ouverture à l'autre est toujours source de joie, et je témoigne de cette joie des bénévoles et amis du Secours Catholique-Caritas France rencontrés à Calais, en Algérie, en Israël ou au Mexique, qui ouvrent leurs maisons et leur cœur aux migrants et tentent de leur apporter réconfort et amitié.

Oui, réveillons-nous ! Retrouvons le sens de la responsabilité fraternelle. La souffrance de ces exilés, c'est notre affaire. Chacun de nous a quelque chose à dire ou à faire pour abattre des murs et construire des ponts. Chacun de nous peut témoigner à sa façon de la tendresse et de la miséricorde infinie de Dieu à l'égard de tout homme, et en particulier de l'étranger.

VÉRONIQUE FAYET,

PRÉSIDENTE NATIONALE DU SECOURS CATHOLIQUE-CARITAS France

Editorial de « Messages du Secours Catholique » n°711 Avril 2016

:

                                 Rencontre avec Veronique Fayet

 

 

 Véronique Fayet a été élue présidente nationale du Secours Catholique à l’issue du conseil d’administration de l’association qui s’est tenu le 19 juin en fin de journée à la cité Saint-Pierre à Lourdes. Elle succède à François Soulage et devient ainsi la première femme présidente de l’association.

Après une maîtrise de sciences économiques orientée sur l’économie des pays en développement, Véronique Fayet s’est rapidement engagée dans la vie associative. À la suite d’une expérience au sein des camps d’été d’Emmaüs puis dans une association tournée vers l’alphabétisation de travailleurs émigrés et après un séjour en Afghanistan elle a rejoint ATD Quart Monde de 1979 à 1989 pour prendre en charge les relations institutionnelles du mouvement à Bordeaux.

Elle a ensuite été conseillère municipale de Bordeaux de 1989 à 1995 puis adjointe au maire chargée des politiques de solidarité. Elle a également été membre du Conseil national de lutte contre l’exclusion (CNLE) de 2002 à 2007 et vice-présidente de l’Observatoire national de l’action sociale décentralisée (ODAS). Deuxième vice-présidente de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS) de 2001 à 2014, Véronique Fayet a été membre du bureau exécutif du Mouvement démocrate (MoDem) de 2007 à 2013. Avant son élection au poste de présidente du Secours Catholique Véronique Fayet avait mis fin à l’ensemble de ses mandats.

« Je suis heureuse de cette nomination et de mettre mon expérience au service des plus pauvres et de l’Église. Je suis également fière d’être la première femme présidente du Secours Catholique. L’association répond ainsi à l’appel du pape François de faire plus de place aux femmes dans l’Église », a déclaré Véronique Fayet à l’annonce de son élection.

Le Secours Catholique, fort de 65 000 bénévoles et de 970 salariés, est engagé dans une dynamique visant à favoriser la participation des 1,5 million de personnes qu’il rencontre chaque année. L’association est en effet convaincue que les personnes en situation de précarité peuvent contribuer à cette construction d’une société où chacun a une place pleine et entière.

« La conviction que le développement de nos sociétés en France et dans le monde se mesure à la place que leurs membres les plus fragiles peuvent y prendre est une vision à laquelle j’adhère pleinement et que je souhaite fortement porter tout au long de mon mandat », a également précisé la nouvelle présidente.